Contactez-nous!



Trophée Frank Gauthier


Pour commémorer Frank Gauthier, la Jeune Chambre de commerce de Grand-Mère crée en 1961, le Trophée Frank Gauthier. Annuellement, ce trophée sera remis par la Ville de Grand-Mère à une personne bénévole qui se distingue dans le domaine sportif.

En 1970, la Commission des loisirs poursuit le mandat et en élargit la signification pour être remis à un(e) bénévole qui se distingue dans le domaine des loisirs. A noter qu’en 1967, 1968 et 1969, il n’y a pas eu de récipiendaires.

De 1982 à 1993, le Comité du trophée Frank Gauthier décerne le trophée lors de la grande fête des bénévoles organisée par la Société St-Jean-Baptiste de Grand-Mère (SSJB) pour perpétuer ainsi l’héritage que ce grand homme nous a légué.

En avril 1994, la SSJB passe le flambeau au Centre d’action bénévole de Grand-Mère pour organiser la grande fête des bénévoles qui devient le «Gala hommage aux bénévoles». Le trophée Frank Gauthier est dorénavant décerné lors de cette soirée par la Ville de Grand-Mère en collaboration avec le Centre d’action bénévole de Grand-Mère et l’organisme «Au Grenier du Sport».

Cette nouvelle collaboration amène le Centre d’action bénévole de Grand-Mère et ses partenaires à redonner au Trophée Frank Gauthier sa vocation première d’honorer un(e) bénévole qui se distingue spécifiquement dans le domaine du sport et d’élargir le territoire. Le territoire sera celui  du Centre d’action bénévole de Grand-Mère (secteurs Grand-Mère, St-Georges, Lac-à-la-Tortue et St-Jean-des-Piles) avec en plus la municipalité de Grandes-Piles. Les organismes sont invités à présenter des candidatures et un jury, spécialement formé des gens du milieu sous la supervision du CAB, détermine la personne récipiendaire.

En 1999, le Centre d’action bénévole de Grand-Mère crée le Trophée Micheline M. Villemure. Il est l’équivalent du Trophée Frank Gauthier à l’exception qu’il vient souligner le bénévolat d’une vie d’une personne dans les secteurs autres que le sport. Considérant que ces deux Trophées soulignent le bénévolat d’une vie d’une personne, un(e) candidat(e) ne devra pas avoir été récipiendaire d’un de ces deux trophées antérieurement pour être admissible à cet hommage ultime.

En 2001, suite à la fusion municipale, la Ville de Shawinigan poursuit la tradition et décerne le Trophée Frank Gauthier annuellement au Gala Hommage aux bénévoles toujours en collaboration avec le Centre d’action bénévole de Grand-Mère et l’organisme «Au Grenier du sport».

En 2004, les partenaires s’entendent pour désigner l’organisme «Au Grenier du sport» responsable du choix de la personne récipiendaire du Trophée Frank Gauthier.

Depuis 2015, Ce sont les Chevaliers de Colomb de Grand-Mère, Conseil 1209, qui sont responsable du choix de la personne récipiendaire de ce trophée.

Références  

Livre «S.S.J.B. de Grand-Mère, 50 ans d’histoire», auteure Raymonde Descôteaux -1993
L'organisme «Au Grenier du Sport» 


Biographie de Frank Gauthier

Monsieur Frank Gauthier est né à Trois-Rivières, le 13 octobre 1885, d’une famille de vingt-deux enfants. Il fréquente l’Académie de la Salle, le Séminaire St-Joseph de Trois-Rivières et le Mont St-Louis de Montréal.

Déjà en 1907, il connaît d’éclatants succès comme gardien de buts pour l’équipe de hockey «Consolidated» de Grand-Mère. Il gagne avec cette équipe trois années consécutives le championnat «Interprovincial Hockey Union».

Puis il devient instructeur de baseball et de hockey, ensuite arbitre très qualifié, reconnu pour ses décisions justes et équitables.

 Excelle comme gardien de but, tant au Canada qu’aux États-Unis. L’organisation des CANADIENS DE MONTRÉAL le remarque et lui offre un contrat professionnel intéressant. L’entreprise LAURENTIDE de Grand-Mère (ancienne Abitibi Consol) apprend la nouvelle et décide de tout faire pour garder Frank Gauthier à Grand-Mère car elle voit en lui un excellent modèle pour éliminer la délinquance des jeunes de l’époque. L’entreprise décide d’offrir à Frank Gauthier un contrat aux mêmes conditions que celle des CANADIENS DE MONTRÉAL avec la promesse qu’il serait à l’embauche de la LAURENTIDE jusqu’à sa retraite afin de mettre sur pied des structures pour aider la jeunesse à Grand-Mère. Monsieur Frank Gauthier accepte l’offre de la LAURENTIDE.

En 1910, il épouse Marie-Blanche Ricard. De ce mariage naît une fille, Yvette, mariée à Arthur Mitchell.

À 23 ans, il s’occupe de l’organisation de différents sports pour les adolescents. Il occupe à maintes reprises la présidence de l’Association catholique amateur de Grand-Mère, fondée en 1919. Sa plus belle œuvre, il la réalise auprès des jeunes. Il fonde avec des bénévoles du milieu plusieurs associations sportives tels que le Hockey mineur de Grand-Mère, le baseball mineur, le Curling de Grand-Mère… En 1950, il forme les ligues de hockey : Pee Wee, Midget ainsi qu’un Club de hockey pour les filles.

L’été, il s’occupe avec ses amis, Gilles Desrosiers, Fernand Brière, Guy Tremblay, Gaston Lavigne, Paul Dods, Gaston Garceau, Paul Hanson, Gredon Richardson et Georges Price, de la ligue de baseball «Little ligue» de l’Association sportive de Grand-Mère.

Très près des jeunes, il transmet une belle philosophie sportive à ceux-ci. Par exemple, il dira aux jeunes ceci « Aux gagnants j’offrirai une liqueur et aux perdants de donnerai un pops sicle». Comme quoi l’important est de participer et de s’amuser. Il n’était pas rare de le voir sortir des «peppermint» de ses poches afin d’encourager les jeunes. Son patois était «Touch and go! »

Le 27 août 1961, on décide de fêter M. Frank Gauthier alors qu’il a consacré près de soixante ans de vie sportive et de dévouement auprès de la jeunesse. Des personnalités telles que Jacques Plante et Bernard Geoffrion assistent à cette journée et des gens crient le slogan : «Frank, nous l’aimons et ….nous le fêtons.» Toujours coiffé de son éternel chapeau mou, M. Frank Gauthier reçoit les clés de la Ville de Grand-Mère, signe le livre d’or et préside le dévoilement d’un monument en son honneur. Ce monument, exécuté par Monsieur John D. Garner représente un bâton de baseball en chêne et une balle.

En ce jour mémorable, Frank Gauthier s’adresse ainsi aux organisateurs de la fête : « Ces félicitations ne m’appartiennent pas. Elles s’adressent à la jeunesse que j’ai eu l’honneur de diriger. Je lui ai enseigné à être ponctuelle et à avoir une belle conduite (…). Parmi les enfants de huit, dix ou quinze ans, il n’y a pas de méchants garçons, mais il faut avoir la manière avec eux (…). Il faut trouver les mots purs encourager les jeunes (…). J’ai fait de mon mieux avec les jeunes.» Quelques mois plus tard, le 8 octobre 1961, M. Frank Gauthier décède.

Compréhension, dévouement, patience, abnégation, sagesse et volonté avec le souci du détail et de l’ordre, voilà Frank Gauthier.


Liste des récipiendaires

1962 : Florence Lawless Lacroix
1963 : L’abbé Gabriel Dubé
1964 : René Émond
1965 : Gérald Boivin
1966 : Wilson Desmarais
1970 : André Leduc
1971 : Jean-Marie Lafontaine
1972 : André Huard
1973 : Jean-Guy Gervais
1974 : Réjean Milot
1975 : Aline Bourassa
1976 : Michel Béliveau
1977 : Peter Leach
1978 : Sœur Édith Villemure
1979 : Francis Brisson
1980 : Jules Blanchette
1981 : Édouard Grenier
1982 : Conrad Daneault
1983 : Pauline Lapointe
1984 : Henri-Jean Lord
1985 : Roger Vanasse
1986 : Pauline B. Daneault
1987 : Rita Massicotte
1988 : Camille Gélinas
1989 : Jean-Paul Martel
1990 : Georges Laliberté
1991 : Laurette Houle

1992 : Jacques Lapointe                                   
1993 : aucun
1994 : Alphonse Tremblay
1995 : Jacques Gagné
1996 : Paul Robitaille
1997 : Réal Daneault
1998 : Bob Lord
1999 : Alphonse Trépanier
2000 : Mario Lefebvre
2001 : Denis Sanschagrin
2002 : Roméo Turbide
2003 : Jean-Louis Dubé
2004 : Moïse Houle
2005 : Réjean Boisvert
2006 : Denis Rioux
2007 : Victoire Baril Thibault
2008 : Cécile Trahan
2009 : André Groleau
2010 : Fernand Dubé
2011 : Bob Bergeron
2012 : René Dorais
2013 : Maurice Toupin
2014 : Réjean Gélinas
2015 : Richard Carle
2016 : Antonio Devito
2017 : Serge Bourassa
2018 : Lucette Ricard

 

2019 : Gaston Brière